La philosophie du CLPS

Une approche conceptuelle …

L’Organisation Mondiale de la Santé a défini la promotion de la santé dans la Charte d’Ottawa (1986) comme

« le processus qui confère aux populations les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d’améliorer celle-ci ». 

 

 

La promotion de la santé vise non seulement à améliorer la santé de la population, mais surtout à réduire les écarts de santé entre les sous-groupes qui la composent. Une telle démarche s’appuie sur des valeurs et sur une politique favorisant la dignité humaine et la solidarité sociale et économique.

 

… mais opérationnelle !

Concrètement, pour le CLPS, travailler en promotion de la santé signifie …

 

• Développer une approche positive de la santé, respectueuse des personnes et de leurs choix.

• Se pencher sur le contexte de vie des personnes dans leur quartier, leur école, leur lieu de travail, leur famille,...

• Prendre en compte les éléments qui influencent la santé que l’on appelle les « déterminants de la santé » : l’environnement, les conditions de vie, le réseau social, la dimension socio-économique, l’éducation, l’emploi, la mobilité, la culture, ...

• Réunir des partenaires (associations, professionnels, pouvoirs publics, ...) provenant de différents secteurs car une action concertée est incontournable pour tenir compte des déterminants de la santé.

• Développer des projets qui s’appuient sur l’identification des besoins et attentes des personnes. Ces projets s’inscrivent dans la durée et dans une dimension collective.

• Rechercher la participation des publics concernés. Ils sont les acteurs-clé de leur propre santé. Les professionnels sont invités à se mettre à l’écoute du public pour co-construire avec lui les conditions d’une amélioration de sa santé.

• Encourager des stratégies pour réduire les inégalités sociales de santé et accorder une attention particulière aux personnes plus vulnérables.