Santé et diversité culturelle

Dans le cadre de leurs missions de développement de dynamiques locales, le CLPS (Centre liégeois de promotion de la santé) et le CRIPEL (Centre Régional d’Intégration pour les Personnes Etrangères ou d’origine étrangère de Liège) ont rassemblé différents organismes ressources (en matière de formation, d’appui méthodologique ou de documentation) afin de proposer des pistes concertées aux intervenants de l’arrondissement de Liège concernés par les questions de santé et de diversité culturelle : le Collectif liégeois contre les MGF, SIDASOL, TABANE.

 

Au départ de la dynamique, ces différents partenaires ont fait le constat que beaucoup de professionnels du champ de la santé et du social, lorsqu’ils sont amenés à travailler avec des personnes étrangères ou d’origine étrangère, perçoivent un certain « décalage culturel » avec leur public. Les inévitables différences de représentations de la santé entre professionnels et personnes accompagnées semblent plus importantes encore lorsque l’on intervient dans un contexte de diversité culturelle. Ces conflits de représentations ont parfois pour effet d’enfermer les uns et les autres dans des stéréotypes et des préjugés, sources de tensions relationnelles. Bien souvent, les professionnels ont peur de mal faire et sont tentés de réorienter les personnes vers des services qu’ils considèrent comme « spécialisés » pour les migrants.


En mars 2012, une matinée de réflexion et d’échanges a été organisée afin de mieux cerner les questionnements et difficultés des professionnels liégeois.

A cette occasion, différents besoins et attentes ont pu être identifiés : 

  • Gérer le décalage culturel entre professionnels et personnes accompagnées.
  • Comprendre et interpréter les problèmes de santé mentale des personnes étrangères.
  • Acquérir des connaissances juridiques en matière de droits des étrangers.
  • Organiser le travail avec des interprètes et particulièrement avec les interprètes non professionnels.
  • Mieux connaître les représentations de la santé et du bien-être dans d’autres cultures.
  • Découvrir des outils qui permettent de transmettre des messages de santé.
  • Découvrir des services ressources et travailler en réseau pour être moins seul face aux situations problématiques.
  • Echanger sur ses pratiques avec d’autres professionnels, issus d’autres secteurs.
Télécharger
Synthèse journée d'échanges du 2 mars 20
Document Adobe Acrobat 432.7 KB

Pour répondre à certaines de ces demandes, des formations et intervisions ont été proposées aux intervenants de l’arrondissement de Liège (notamment au « Droit des étrangers » et à la « Communication interculturelle »).

 

Un colloque « La santé dans un contexte de diversité culturelle. Quelles ressources pour les professionnels qui accompagnent ou orientent des personnes d’origine étrangère ? » a été organisé le 29 avril 2014 à la Cité Miroir. Il offrait l’occasion d’échanger, de découvrir des ressources, de questionner ses pratiques ou de rechercher de nouvelles pistes de travail. Le colloque est une étape supplémentaire dans cette dynamique.

 

L’approche philosophique a permis d’envisager ces difficultés dans un questionnement plus global sur le sens d’un travail de promotion de la santé et sur le contexte social et économique dans lequel il se construit. L’approche anthropologique est apparue comme  une clé intéressante pour comprendre l’intérêt de se décentrer par rapport à son propre ancrage culturel. L’espace « ressources et projets » a regroupé des expériences innovantes et des partenaires utiles dans l’accompagnement ou l’orientation des personnes étrangères. Les ateliers d’échanges ont permis d’expérimenter une démarche de questionnement inspirée de l’approche anthropologique.

 

Consulter les actes du colloque :

 

Télécharger
Santé et diversité culturelle _ Actes co
Document Adobe Acrobat 3.9 MB

L’évaluation du colloque met en évidence des attentes en matière de formation (communication interculturelle), d’ateliers d’échanges de pratiques, de découverte d’outils concrets.